2 réponses sur “Small talk et BFF”

  1. Bravo Charlotte,

    Ton article traduit parfaitement ce que je ressens.J’ajouterais aussi que outres ces rencontres passagères et un peu superficielles les quelsues amitiés profondes qui se nouent survivent aux départs et aux frontières.J’ai vraiment réalusé cette année après 30 ans hors Belgisue que dans mes vrais amis il y a les amis de toujours:enfance, fac et les autres sont ceux qui ont pas mal voyagé ou sont restés dans le pays :Portugal où j’ai vécu 15 ans. On a ainsi des amis un peu dans tous les ports…que l’on retrouvera régulièrement lors des vogages en été en Europe car eux aussi sont des nomades toujours heureux d’en retrouver d’autres avec qui ils ont partagé de beaux moments.Il suffir de dire je suis à Bruxelles, à Paris ou Toulouse et les rv se gont si vite.

    1. Merci Axelle. J’imagine aisément que maintenir le contact au fil d’expatriation successives n’est pas chose aisée. Mais effectivement des amitiés durables se nouent, le bon côté étant que l’on peut rencontrer des gens qui diffèrent de notre profil sociologique et que nous n’aurions jamais pu croisé en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *